Trois jours pour booster son projet digital

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les initiatives visant à encourager les entreprises à exploiter les bénéfices du digital se multiplient sur le territoire. La CPME 44 a expérimenté le principe du hackathon qui permet, sur un temps volontairement resserré, de faire la preuve des bienfaits de l’intelligence collective.

« Pendant trois jours, des chefs d’entreprise s’extraient de leur quotidien pour donner un coup d’accélérateur à un projet digital existant. On n’est pas là pour rêver, mais pour qu’ils repartent avec un plan d’actions sur un an pas plus et avec un livrable à présenter », observe Bernard Philippe, co-fondateur de l’agence Digital Ease &Vous, qui accompagne les dirigeants désireux d’emmener leur entreprise sur la voie du numérique et membre de la commission Digital de la CPME Loire-Atlantique.

Mise en œuvre à l’initiative de cette commission, la première édition de la CPME Digital Boost a ainsi permis à quatre TPE-PME de plancher durant trois jours sur un projet digital ciblé.

Des projets variés

Céline Jeffray Orange Carré Ecopolitan

Céline Jeffray, dirigeante de L’Orange Carré – ©DR

Parmi les quatre entreprises sélectionnées, L’Orange Carré, une agence de communication éco-responsable. Sa dirigeante, Céline Jeffray, venue avec une idée « bien définie » d’application, souhaite rendre plus transparentes les actions politiques menées au sein des communes. Dans son groupe, un étudiant du Cesi et un coach : Françoise Baron-Levy, co-fondatrice de l’agence Digital Ease &Vous, chargée d’animer les différents ateliers rythmant les trois jours. « La première journée a été orientée stratégie d’entreprise, détaille-t-elle. Nous avons notamment étudié son environnement, sa concurrence, ses forces et faiblesses. Le deuxième jour s’est quant à lui concentré sur l’approche marketing. On a accueilli plusieurs experts, tout en étant cadencés par des séquences de 20 minutes, ce qui empêche de partir dans tous les sens. Nous avons ainsi pu dresser un portrait des clients et établir un parcours. Enfin, le troisième jour, nous sommes passés au prototypage de l’application mobile et avons dressé un plan d’actions détaillé à 3, 6 et 9 mois avant la mise en œuvre de l’appli pour les élections municipales de 2020. »

Un plan d’actions concret

« Je ne m’attendais pas à ce niveau d’expertise, reconnaît Céline Jeffray. Ces trois jours m’ont éclairée sur la mise en place de l’appli, son modèle économique. On rentre dans le détail et on est challengés, en passant en revue toutes les étapes jusqu’à la commercialisation. Je suis repartie avec une vision beaucoup plus claire de mon projet et un plan d’actions très précis. »

Françoise Baron-Levy Ecopolitan

Françoise Baron-Levy, co-fondatrice de l’agence Digital Ease & Vous – ©DR

Dirigeant de Silencio Acoustique, une TPE de trois salariés qui conçoit et fabrique des panneaux design destinés à lutter contre les nuisances sonores, Nicolas Drouault souhaite de son côté développer une solution digitale. Son ambition ? Proposer un nouveau service, source de valeur ajoutée par rapport à ses concurrents, à destination de ses clients designers d’espaces, architectes et bureaux d’études. La version 1, prévue pour Noël, doit ainsi leur permettre de calculer le brouhaha ambiant et donc le nombre de panneaux nécessaires à l’isolation, mais aussi les inciter à réaliser leurs devis en ligne. « Ces trois jours m’ont poussé, via des points de vue différents, et notamment ceux des étudiants, à mener une réflexion marketing approfondie qui m’amène à perfectionner mon business model », témoigne le dirigeant. Il a également apprécié la démarche du prototypage lors de la troisième journée. « Le travail sur le logigramme (représentation graphique des pages du site et des parcours de navigation, NDLR) va me permettre d’accélérer sur la V2 et la V3 », estime-t-il. Séduit par les moyens mis en œuvre lors de ces trois jours, il recommande simplement un ajustement sur l’expertise technique, qui gagnerait selon lui « à être affinée ».

« Ces trois jours m’ont donné l’occasion de prendre du temps pour développer ce projet qui serait peut-être resté dans un coin de ma tête sinon. Maintenant je ne me pose plus la question de savoir s’il faut y aller : c’est un vrai booster ! », conclut Céline Jeffray.

Au vu du succès de l’opération, la CPME prévoit de la renouveler.

Plus d’infos : Commission Digital de la CPME 44

Partager