Travailler dans une start-up : quelle réalité ? 

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La start-up véhicule des fantasmes, des doutes, des critiques mais aussi de la fascination, tant elle incarne de nouvelles formes d’organisations porteuses de sens. Mais réinvente-t-elle vraiment le rapport au travail ?

C’est en partant de ces réflexions que l’Institut Kervégan, think tank nantais qui met en débat les problématiques économiques et sociétales de l’Ouest et l’institut d’études technologique Eminove, viennent de lancer une consultation nationale sur le travail dans les start-up. Intitulée « Travailler dans une start-up, quelle réalité ? » , elle cible tant les dirigeants que les salariés des start-up. Elle est accessible en ligne jusqu’au 20 août.

Plusieurs questions sous-tendent cette étude : qu’ont-elles de différent par rapport aux organisations traditionnelles ? À quelles contraintes propres sont-elles soumises ? Comment attirent-elles les talents ? Quels sont les avantages et les inconvénients à travailler dans une start-up ? Quels styles de management y trouve-t-on ? Existe-t-il un travail créateur spécifique pour les collaborateurs ?

« Au fond, les start-up nous interpellent sur le devenir du travail en entreprise et la notion d’engagement et de sens. Sont-elles précurseurs ou bien s’agit-il de recettes connues ? », s’interroge l’institut Kervégan.

L’étude fera l’objet d’une restitution le 22 septembre, dans le cadre de l’événement Startups à l’Ouest qui se déroulera à l’occasion de la Nantes Digital Week.

 

 

Partager