Recrutement : une épine dans le pied des entreprises

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Si les entreprises de Loire-Atlantique affichent toujours globalement leur optimisme concernant la conjoncture, les difficultés de recrutement constituent pour elles un sujet de plus en plus préoccupant.

Dans une étude réalisée en juin par la CCI Nantes St-Nazaire*, près de la moitié des répondants (47%) font ainsi état de leurs difficultés à pourvoir les postes qu’ils ont ouverts. Particulièrement pénalisées, les entreprises du secteur de l’industrie (70% disent peiner à recruter) et du BTP (69%). « Ces difficultés représentent un réel frein au développement, entraînant des goulots d’étranglement pour insuffisance de personnel, voire des refus ou des reports de contrats concernant certains répondants », souligne la note de conjoncture de la CCI. Le recrutement fait d’ailleurs partie des principaux sujets d’inquiétude formalisés par les entreprises pour les mois à venir.

Des sources multiples

Interrogées sur les freins supposés au recrutement, les entreprises citent sans surprise le manque de candidats disponibles en premier lieu. Mais d’autres problèmes sont mis à jour. A retenir en défaveur des candidats : la question du savoir-être, particulièrement citée dans les secteurs du commerce et de l’hôtellerie, les employeurs pointant un défaut d’adaptabilité au travail.

Nombre de structures avouent aussi leur difficulté à comprendre les attentes et motivations de la jeune génération (lire aussi « La guerre des générations aura-t-elle lieu ?« ). Dans les services aux entreprises, les prétentions salariales jugées trop élevées, notamment dans le secteur informatique, commencent à ressortir. Enfin, des facteurs exogènes sont également mis en exergue, comme la mauvaise image liée à un secteur d’activité ou le manque d’attractivité du territoire sur lequel les entreprises sont implantées.

*étude menée entre le 4 et le 18 juin 2018 auprès de 601 entreprises représentatives du tissu économique de Loire-Atlantique.

Partager