Quel avenir pour les zones d’activités ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La moitié des entreprises du territoire sont installées en zones d’activités, dans un contexte de contrainte foncière de plus en plus forte.

La Loire-Atlantique bénéficie d’une vraie dynamique économique. Création d’entreprises, développement des activités existantes, emménagement de sociétés nées sur d’autres territoires… Autant de bonnes nouvelles ! Mais cette vitalité engendre logiquement des besoins fonciers en adéquation. Et là, le bât blesse. « Nous sommes sur un département en forte croissance et la demande va en augmentant. D’ici quelques années, beaucoup de secteurs vont être en manque de terrains pour développer les zones d’activités », souligne ainsi Paul Corbet, vice-président en charge du développement économique à la communauté de communes Sèvre et Loire.

Or, selon une étude* de la CCI, 51% des entreprises du territoire sont aujourd’hui localisées en zone d’activités. Un chiffre qui grimpe à près de 75% pour les industries. Damien Vigneau, directeur de la SELA, l’un des principaux aménageurs sur le département avec une quarantaine de parcs en développement, fait les comptes…

Vous souhaitez lire la suite ?

Abonnement 1 an


Accès à l'ensemble des articles pendant 1 an

Inclus l'abonnement version papier 5 numéros


75€ HT

Acheter

Abonnement 2 ans


Accès à l'ensemble des articles pendant 2 ans

Inclus l'abonnement version papier 10 numéros

Economisez 16% !


125€ HT

Acheter

Article à l'unité


Sans engagement

Valable à vie


4€ HT

Pack 10 articles


Sans engagement

Valable à vie

Economisez 25% !


30€ HT

Bulletin d'abonnement papier


Vous ne pouvez pas vous abonner en ligne ? Imprimez notre bulletin d'abonnement papier !


75€ HT

Imprimer

Partager

Les commentaires