Meyko aide les enfants asthmatiques

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’asthme est une maladie grave. Pourtant, seuls 13% des patients suivent bien leur thérapie. Partant de ce constat, Sandrine Bender, designer spécialisée en santé, et Alizée Gottardo, ingénieur en télécom, ont eu l’idée de créer une solution pour rappeler aux enfants de prendre leur traitement de fond, matin et soir. Ainsi est né en 2016 Meyko, aujourd’hui incubée par Atlanpole.

L’entreprise a donné son nom au personnage connecté qui, tel un Tamagotchi en 3D, manifeste une humeur différente si l’enfant prend son médicament en le scannant ou l’oublie. Une appli reliée à ce compagnon permet aux parents de programmer le scénario des prises selon l’ordonnance. Elle compile aussi les données d’observance pour informer le médecin.

La startup, entourée de professionnels de santé comme l’Ecole de l’Asthme de l’Hôpital Necker et le CHU de Nantes, envisage désormais une levée de fonds de 400 k€ pour lancer la production. « Le modèle économique repose sur la vente de Meyko (99€) et des tags à scanner », confie Sandrine Bender, la présidente. La commercialisation est prévue sur le site Hello Meyko avant une éventuelle ouverture à d’autres circuits, comme l’officine.

Partager

Les commentaires