Directosanté mise sur la téléconsultation

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est parti ! La téléconsultation est remboursée par l’Assurance maladie depuis mi-septembre. Désormais, un médecin peut « recevoir« à distance, au même tarif que dans son cabinet. Une opportunité pour Directosanté, lancée en 2015. La start-up nantaise s’est donc adaptée au nouveau contexte avec sa solution, DirectoDoc, qui proposait jusque-là un téléconseil médical sécurisé, payé par les patients.
Désormais, ce sont les médecins qui souscrivent un abonnement. Les patients, eux, prennent rendez-vous comme d’habitude, la consultation s’effectuant via le site ou l’appli DirectoDoc.Le système appelle le malade à l’heure dite, lui délivre un message afin de recueillir son consentement éclairé, et c’est seulement si le patient appuie sur la bonne touche qu’il est mis en relation téléphonique avec son médecin. Puis les deux démarrent une visioconférence. Si cette fonctionnalité est en panne ou de mauvaise qualité, l’échange peut se poursuivre seulement à l’oral, si le cas clinique le permet.
La bataille du marché s’annonce rude. Doctolib, leader de la prise de rendez-vous en ligne, a déjà annoncé qu’il se lancerait sur ce marché en 2019. D’où la levée de fonds de 3 M€ envisagée par Directosanté. « Nousvoulons nous faire connaître et prendre des parts de marché au plus vite», souligne Typhaine Servant, fondateur de DirectoSanté.

Partager