Chooka fleurit avec l’hibiscus

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Partager une part de son pays aux Nantais. C’est ce qui a motivé Nonso Chukwuma, étudiant nigérian, lorsqu’il est arrivé à l’école de commerce Audencia. De cette idée, est née Chooka en 2014. La particularité de cette boisson ? Elle est réalisée à base de fleurs d’hibiscus, cultivé et récolté au Nigéria de manière écoresponsable et certifié bio.

La boisson rouge, aux propriétés nutritionnelles, d’abord déclinée en cinq parfums, trouve alors sa place dans les épiceries fines, cafés, hôtels et autres restaurants. Quatre ans plus tard, Chooka se vend aussi en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne. « 60 % du chiffre d’affaires est réalisé à l’exportation », indique le dirigeant qui emploie 5 salariés. L’entreprise a par ailleurs reçu en 2017 le Colombus Trophy récompensant son innovation, lors du BBB Maastricht, salon gastronomique international.

Cet automne, Chooka déploie une nouvelle gamme de boisson gazeuse, commercialisée en canette « pour répondre à la demande et s’adapter à la mode du snacking ». Elle vient aussi de signer un contrat de distribution avec Carrefour. Nonso Chukwuma aimerait également se développer sur le secteur alimentaire. Il a déjà été approché par le chef pâtissier Pierre Hermé, interpelé par le goût de l’hibiscus.
Chooka cherche aujourd’hui des investisseurs pour passer à la vitesse supérieure.

Partager