Éloge du pas de côté

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est un paradoxe comme on les aime : à Nantes, une œuvre statique – une statue – est devenue le symbole d’une démarche qui exprime le mouvement. Cette œuvre, c’est L’Éloge du pas de côté de Philippe Ramette, avec un pied sur le socle, l’autre qui « s’en échappe », le regard porté au loin.

Faire un pas de côté, c’est prendre du recul, regarder une situation sous un angle nouveau, élargir sa vision. C’est aussi sortir de sa zone de confort, prendre ses distances avec une situation connue et maîtrisée pour mieux atteindre un objectif donné. C’est le fameux « Think different » de l’indémodable slogan publicitaire d’Apple. C’est, finalement, se mettre en posture d’innovation en vue de faire un pas, voire un bond… en avant cette fois.

L’exemple français aujourd’hui le plus marquant de cette stratégie du pas de côté ? Le groupe La Poste, devenu un cas d’école du processus d’innovation permanente. Cette démarche est née d’un constat sans ambiguïté : une baisse, chaque année, de 6 % du courrier distribué, son métier historique. Pour assurer son avenir et se réinventer, le groupe ne s’interdit rien a priori et s’appuie sur une démarche d’innovation ouverte. Au point d’être parfois érigé en modèle !

« L’innovation, c’est ce qui distingue le leader du suiveur », affirmait Steve Jobs. Reste qu’en la matière, il n’est pas interdit de s’inspirer des pratiques des meilleurs. Parce qu’innover est avant tout un état d’esprit : celui de l’ouverture.

Partager