Coopération : le jeu à la nantaise

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

« L’union fait la force » : l’adage est on ne peut plus éculé, vidé de son sens à force d’être rabâché. Pourtant, est-ce forcément évident de coopérer avec d’autres entités, parfois concurrentes, quand on est une entreprise ? Sur notre territoire, on peut l’affirmer. D’autant plus qu’il s’agit là d’une de nos spécificités. C’est le fameux « jeu à la nantaise » issu du lexique footballistique… Une image très appréciée des acteurs économiques pour désigner la manière que l’on a ici de jouer collectif, en passant au-dessus des éventuels clivages, pour tendre vers un but qui profitera à tous et, plus largement, au territoire.

Notre dossier intitulé « Une terre d’alliances » montre à quel point nous avons à gagner à multiplier les échanges avec d’autres entreprises. Pour innover, conquérir de nouveaux marchés, améliorer nos pratiques… la coopération est un précieux levier de développement et de performance durable.

À celles et ceux qui n’ont pas (encore) acquis cette culture, on ne peut que conseiller de s’y intéresser de près. La première étape ? Se connaître, donc intégrer un réseau. Sur la multitude qui irrigue le territoire, il en existe forcément un qui vous ressemble. À condition de respecter quelques règles de base : faire preuve de transparence, accorder sa confiance et donner avant de recevoir. Échangez avec vos pairs, ouvrez-vous à d’autres pratiques, confrontez-vous à d’autres points de vue… Les synergies et les projets en découlant naîtront d’eux-mêmes !

Partager